• NutriPapilles

Les bienfaits des plantes, et si on s'y intéressait ?


Nous vous proposons aujourd'hui une petite sélection de plantes ayant de bienfaits incontestables sur notre santé et plus particulièrement sur notre système digestif.

La phytothérapie désigne la médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. L’efficacité des plantes est reconnue et démontrée scientifiquement.




La Mélisse


La mélisse est une plante herbacée vivace, d’une hauteur de 40 à 80 cm. Commune en Europe, on la retrouve dans les lieux frais et ombragés jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Les feuilles, lorsqu’on les froisse, dégagent une odeur citronnée très douce due à l’huile essentielle.

Elle a une action anti spasmodique, c’est à dire qui soulage des douleurs de l’abdomen liées à des spasmes. Elle est donc vivement indiquée en cas de colopathie fonctionnelle et intestin irritable, colite, sigmoïdite. Elle soulage les douleurs abdominales liées au stress de l’enfant et de l'adulte.

Elle a également un effet au niveau de l’estomac afin de limiter la lenteur à la digestion, les crampes d’estomac, les éructations, les crampes d’estomac, les gastrites (inflammation de l’estomac).

Elle soulage également les nausées et vomissements, en particulier au cours du premier trimestre de grossesse.



Le gingembre

Le gingembre est une plante tropicale herbacée vivace poussant dans les régions ensoleillées et humides, se dressant sur une tige de 1,50 m en moyenne, mais pouvant atteindre 3 m de haut. La partie souterraine utilisée est le rhizome.

Le gingembre réduit des nausées (ressenties au cours d’une mauvaise digestion, de la grossesse, post-opératoire, induits par la chimiothérapie et même lors du mal des transports). La nausée correspond à une sensation de malaise ou d’inconfort au niveau de l’estomac qui se traduit par un écœurement ou une envie de vomir.



Le curcuma

Le curcuma est une plante herbacée et vivace. Originaire d’Inde, la plante ne supporte pas le gel et exige une culture sous climat tropical (Asie tropicale, Afrique et Antilles). La récolte du rhizome a lieu une fois que les parties aériennes sont fanées, soit environ 8 à 10 mois après la mise en culture.

Le rhizome est la partie de la plante utilisée en médecine. Connu depuis des millénaires, principalement en Asie, le curcuma est utilisé, non seulement, comme épice mais aussi comme plante médicinale.

C’est un des constituant du « curry », avec la coriandre, la cannelle, le piment de Cayenne, la girofle, la muscade et le gingembre.

L’une des molécules actives, la curcumine, est un colorant jaune (E100) très utilisé dans l’alimentation (moutardes, fromages, pâtisseries).


Le curcuma a des puissantes propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Il a également une action sur la vésicule biliaire en augmentant la synthèse de la bile par les cellules du foie ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors des phases digestives.


Par contre il est contre indiqué en cas de prise d’anticoagulants. Il est également contre-indiqué en cas d’obstructions des voies biliaires et de présence de calculs biliaires.

Eviter les fortes doses de curcuma chez la femme enceinte.



Le fenouil


Le fenouil est une grande plante aromatique, originaire du bassin méditerranéen, cultivée aujourd’hui aussi bien en Europe qu’en Asie ou en Amérique. Le fenouil est utilisé depuis l’Antiquité pour ses vertus fortifiantes.


Il permet de stimuler la digestion, de calmer les spasmes et les douleurs abdominales (gastrites, colites).

Le fenouil permet d’éviter la formation de gaz intestinaux en bloquant les processus de fermentation des aliments en phase digestive. Il offre une réponse adaptée au problème d’aérophagie.



Le romarin


Le romarin est un petit arbuste ligneux et touffu qui peut atteindre 2 m de hauteur. C’est une plante commune du bassin méditerranéen que l’on retrouve dans les garrigues et sur des terrains calcaires de faible altitude. On la retrouve également en Asie du Sud-ouest et dans les Caraïbes. Les sommités fleuries sont les parties utilisées en phytothérapie.


Le romarin est une plante hépato protectrice, c’est-à-dire protectrice du foie.

Il est donc indiqué dans l’insuffisance hépatique et dans la stéatose (ou "foie gras", qui est un trouble lié à l'accumulation de graisses dans le foie, formant des dépôts).

L’extrait de romain possède également une activité détoxicante ou détoxifiante, permettant d’éliminer les substances toxiques.

Il stimule également la vésicule bilaire.

0 vue

Posts récents

Voir tout
Abonnez-vous à notre newsletter !

Merci de nous suivre !