Nous serons là pour vous accompagner dans une alimentation adaptée et équilibrer pendant et après votre grossesse.

Nous répondrons à vos doutes et interrogations sur l'alimentation pour vous permettre de poursuivre votre grossesse dans les meilleures conditions qui soit.

 

Les femmes qui mangent bien durant leur grossesse contribuent donc à la bonne santé de leur bébé à venir.

Bien manger est aussi très important pour la femme elle-même. En effet, les femmes qui se nourrissent bien ressentent habituellement moins de fatigue et de baisses d’énergie. Elles sont globalement en meilleure santé, ce qui fait en sorte que leur grossesse se déroule mieux. Elles souffrent moins de diabète de grossesse, et le contrôlent mieux si elles en sont atteintes.

Par ailleurs, elles prennent plus facilement le poids recommandé (sans le dépasser) et, par la suite, elles retrouvent avec moins de difficulté leur poids d’avant grossesse. Pour en savoir plus, consultez notre fiche La prise de poids durant la grossesse.

Pourquoi bien manger durant la grossesse?

Il est important de bien se nourrir durant la grossesse, car le corps de la femme enceinte fournit au futur bébé tous les éléments dont il a besoin pour bien se développer : les protéines, les bons gras, les sucres, les vitamines et les minéraux. Les besoins en énergie et en éléments nutritifs sont d’ailleurs plus grands durant la grossesse.

dieteticienne nutritionniste cuers la se
 

Faut-il manger pour deux pendant la grossesse?

Pour la femme enceinte, « manger pour deux » ne signifie pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux.

 

Il est vrai que les besoins en calories augmentent durant la grossesse, mais la différence n’est pas énorme.

 

Vous devez surtout porter attention à la qualité des aliments que vous consommez. La variété et la couleur doivent figurer au menu.

dieteticienne nutritionniste cuers la se

Les besoins en calories sont plus grands à la fin de la grossesse qu’au début. Comme les besoins en calories augmentent très peu au début, il se peut que vous ne sentiez pas le besoin de manger davantage avant quelques semaines. Dans ce cas, ne vous forcez pas. L’important est plutôt de manger des aliments variés, le plus frais possible.

Par contre, les besoins en vitamines et en minéraux sont très grands, même en début de grossesse. De fait, « fabriquer un bébé » nécessite au moins 50 éléments nutritifs, comme le fer, l’acide folique, le calcium et la vitamine B12. Pour cette raison, il est important que vous adoptiez une alimentation de qualité.

 

Quel bienfaits du lait maternel ?

Le lait maternel est spécialement adapté pour répondre aux besoins du bébé dès sa naissance. Il a donc des bienfaits pour sa santé et son développement. De plus, l’allaitement a aussi des bienfaits pour la mère.

Que contient le lait maternel ?

La composition du lait maternel varie pendant l’allaitement pour s’adapter aux besoins du bébé. Elle peut aussi se modifier selon l’alimentation de la mère. Le goût du lait peut ainsi changer, ce qui permet au bébé de s’habituer à différentes saveurs.

Le lait maternel contient plus de 200 composantes. Il est composé :

  • de protéines qui sont non allergènes, faciles à absorber et faciles à digérer;

  • de sucres et de gras qui fournissent l’énergie nécessaire aux cellules du bébé;

  • de vitamines et de minéraux comme la vitamine C et le fer;

  • d’enzymes qui facilitent la digestion du bébé;

  • d’acides gras essentiels qui pourraient influencer le développement du cerveau et de la vision;

  • d’anticorps et de molécules antimicrobiennes qui aident le bébé à se défendre contre les bactéries et les virus;

  • d’hormones et de facteurs de croissance qui pourraient stimuler la croissance et le développement du système digestif et du système immunitaire de l’enfant;

  • de cellules vivantes qui protègent le bébé des infections et qui stimulent son propre système immunitaire.

Les préparations commerciales pour nourrissons ?

Elles sont de mieux en mieux adaptées aux besoins des bébés. Cependant, certaines composantes du lait humain ne peuvent être imitées et ne s’y retrouvent donc pas. C’est le cas des anticorps, des enzymes, des hormones, des facteurs de croissance et des cellules vivantes.

Les bienfaits

Pour bébé :

  • Les bébés allaités sont moins souvent touchés par des infections. Leur risque d’infections gastro-intestinales (ex. : gastroentérite et diarrhée) est considérablement réduit par rapport aux bébés nourris avec des préparations commerciales.

  • Les bébés allaités ont également un risque moins élevé d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, grippe). L’allaitement diminue aussi la fréquence des bronchiolites, des pneumonies et des otites.

  • L’allaitement serait associé à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson.

  • L’allaitement pourrait avoir un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires, par exemple :
    - l’eczéma,
    - le diabète de type 1,
    - les maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn,
    - pour l’asthme, les allergies alimentaires et le rhume des foins, l’effet protecteur est moins clair.

  • Certaines études suggèrent que l’allaitement diminuerait le risque d’embonpoint et d’obésité. Toutefois, les résultats des études sont parfois contradictoires.

  • La majorité des études ont noté que les enfants allaités ont de meilleurs résultats lors de tests d’intelligence. Il s’agit d’une accélération du développement cognitif et l’effet bénéfique semble diminuer avec le temps.

Pour maman :

  • L’allaitement exclusif et prolongé peut aider la mère à perdre le poids pris pendant la grossesse.

  • L’allaitement réduit le risque du cancer du sein et, peut-être, de l’ovaire.

  • L’allaitement exclusif et prolongé retarde le retour des menstruations.

En savoir plus sur naitreetgrandir.com

dieteticienne-nutritionniste-cuers-la-se